Préparer ses études aux USA : les principales démarches à effectuer !

0
1098

Ce n’est pas un secret, les États-Unis attirent la convoitise de nombreux étudiants. Et ce n’est pas un hasard, puisque le pays de l’Oncle Sam possède l’un des systèmes éducatifs les plus structurés et peut-être le plus prestigieux du globe. Nombreux sont cependant ces étudiants à être obligés d’abandonner leurs rêves parce qu’ils n’ont pas la bonne information sur les démarches nécessaires pour accomplir leurs rêves. Nous vous apportons la bonne information à travers cet article détaillé.

Tenez prêt votre passeport

Le premier document qui vous sera demandé si vous prévoyez de vous envoler pour les États-Unis, c’est votre passeport. C’est donc logiquement que vos premières démarches doivent aller dans le sens de son établissement. Vous devez non seulement disposer d’un passeport, mais vous assurer qu’il ne deviendra pas invalide dans les 6 prochains mois. Le cas échéant, vous aurez des difficultés avec les autorités américaines.

Faire la demande de l’autorisation ESTA

Pour visiter à l’avance une université américaine ou pour les cursus d’une durée maximale de 90 jours, pas besoin de visa.

Une autorisation ESTA suffira pour vous donner accès aux universités américaines. L’ESTA est un document obligatoire si vous souhaitez visiter une université américaine. C’est un document qui est demandé aux citoyens de certains pays, dont la France, de tous les âges confondus, qui prévoient un séjour aux États-Unis pour une durée de moins de 90 jours. Vous ne serez éligible à l’obtention de l’ESTA que si vous remplissez trois conditions. Vous devez d’abord pouvoir justifier la raison de votre voyage. Ensuite vous devez prouver que votre séjour sera inférieur à 90 jours. Enfin, il faudra que vous n’ayez jamais voyagé vers un des pays de la liste noire de l’administration américaine. Le formulaire ESTA se remplit en ligne et doit être validé avant votre départ.

Obtention, traduction, certification et évaluation des documents

Pour espérer partir faire vos études aux USA, faites en sorte d’avoir à jour les documents qui retracent votre parcours académique. Les universités américaines sont très sélectives. Elles s’assurent ainsi que les postulants ont le niveau requis pour intégrer le niveau d’études visé. Les diligences à faire consistent en l’obtention, la traduction, la certification ainsi que l’évaluation de vos documents académiques.

L’obtention des documents scolaires

La plupart des étudiants qui candidatent pour poursuivre les études aux USA se font surprendre. Les universités américaines demandent à avoir les originaux de vos documents académiques. Les documents les plus demandés sont entre autres vos relevés de notes, vos diplômes et vos suppléments de diplômes.

Et tenez-vous bien, elles ne vous les rendront jamais parce qu’elles les gardent dans leurs placards. Le problème, c’est que dans certains pays, en l’occurrence la France, il n’est généralement délivré aux étudiants qu’un seul exemplaire original de leurs bulletins de notes et diplômes. Et il est souvent bien difficile d’obtenir leurs duplicata. Ce ne sont en effet souvent que dans les cas de perte, de vol ou de sinistre que ces documents sont délivrés. C’est donc tout logiquement que vous devez courir dans tous les sens pour avoir des copies officielles et originales de vos documents académiques.

Certification des documents

Même des documents falsifiés peuvent être présentés comme originaux. Les universités américaines en sont aussi parfaitement au courant. C’est pourquoi elles exigent que les documents académiques à leur faire parvenir soient certifiés qu’ils soient originaux ou pas. Ne sous-estimez pas cette étape. Prouver que vos documents sont vrais n’est pas un jeu. Il n’existe en fait pas de norme en la matière et chaque université a ses propres exigences, qu’il s’agisse de documents originaux ou de copies.

Prouver que vos documents ne sont pas falsifiés peut se faire de diverses manières :

  • Apposition sur le document, de la signature originale et du cachet de l’université ou de ses dirigeants;
  • Expédition sous pli fermé ;
  • Acte notarié.

L’expédition des documents sous pli fermé est beaucoup plus exigée dans le cadre des échanges universitaires. Il consiste alors à faire envoyer les documents par l’établissement par le biais de qui l’étudiant est admis. Il faut également cacheter l’enveloppe ou prendre des mesures de sécurité pour assurer qu’elle ne sera ouverte que par son destinataire.

Traduction des documents

Si vous souhaitez que votre candidature soit prise au sérieux, votre dossier doit contenir les versions traduites de vos documents académiques. C’est le seul moyen dont vous disposez pour prouver vos acquis et permettre l’appréciation de vos documents dans les universités ciblées. Ne commettez pas l’erreur de traduire vous-même vos documents. Vous seriez alors éliminé sans appel. En plus des traducteurs agréés, seuls vos établissements formateurs ont le mandat de traduire vos documents. Les traductions émises par les établissements ne font toutefois pas toujours l’unanimité auprès des universités américaines. Nous vous conseillons de recourir aux deux options.

Le traducteur auquel vous les confierez doit justifier d’une grande expérience dans le domaine. Il doit aussi être juste dans la traduction des libellés de matières. Ce n’est cependant pas une raison pour confier vos documents au premier traducteur. Certaines universités imposent carrément des traducteurs ou agences auxquels vous confierez vos documents dans votre pays. La solution, c’est de vous renseigner, en amont, auprès de l’université que vous avez choisie, pour avoir son avis sur le sujet.

Évaluation des documents

Quand vous avez fini de faire traduire vos documents académiques, vous devez maintenant les soumettre à une évaluation. Les universités américaines cherchent à juger de vos acquis. Elles veulent s’assurer que votre niveau académique est identique à celui requis pour le niveau d’études que vous visez. L’évaluation consiste donc en une analyse minutieuse de vos diplômes, des cours et des crédits obtenus.

Certaines universités procèdent à l’évaluation par elles-mêmes tandis que d’autres délèguent cette tâche à un prestataire extérieur. Les universités qui choisissent cette deuxième option précisent cependant, sur leur adresse web, le nom du prestataire dont vous devez vous rapprocher.

S’inscrire dans un établissement

On ne postule dans les universités américaines qu’au cas par cas. Ceci parce que chaque université américaine a ses spécificités. Si vous souhaitez augmenter vos chances d’être retenu, vous devez multiplier les inscriptions. Les démarches pour s’inscrire dans les universités américaines ne sont pas difficiles. Il faut cependant bien sélectionner les établissements en fonction de leurs offres en termes de spécialités, mais aussi de la chance que vous aurez d’y être retenu. Postulez par exemple à des écoles de niveaux et de renommée différents. Les niveaux d’études que vous pouvez viser dépendent bien entendu des diplômes que vous pouvez justifier. Pour rappel, il existe une équivalence officieuse entre les États-Unis et l‘Europe. Ainsi :

  • Pour postuler pour un Bachelor degree, il faut avoir minimum le Bac ;
  • Pour postuler pour un Master’s degree, il faut être à Bac+4 (master 1 français) ;
  • Pour postuler pour un PH.D, il faut être à Bac+5.

Au niveau du dossier à fournir pour l’inscription, les candidats sont généralement appelés à fournir : 

  • Un curriculum vitae ;
  • Une lettre de motivation ;
  • Un résumé de vos ambitions universitaires;
  • Une ou des lettres de recommandation signées par vos enseignants ;
  • Un justificatif de votre niveau de langue anglaise…

Vous serez par ailleurs soumis à un questionnaire détaillé ainsi qu’à des tests de compétences selon votre niveau d’études. Une fois votre dossier déposé, attendez entre les mois de mars et de juillet pour avoir une suite à votre demande.

Passez des tests d’anglais

Oubliez votre projet d’aller étudier aux États-Unis si vous ne pouvez pas justifier d’un bon niveau en anglais. Pour avoir accès aux universités américaines, il vous sera sûrement demandé de prouver que vous avez un bon niveau en anglais. La majorité des établissements vont vous demander de passer des tests comme le TOEFL (Test of English as a Foreign Language) ou l’IELTS (International English Language Testing System). Certaines universités, qu’on peut cependant compter au bout des doigts, vous feront plutôt passer leur propre test en ligne.

Quelle que soit la formule, vous avez intérêt à obtenir un bon score lors du test auquel vous serez soumis. Du score obtenu dépendent les universités qui vous seront accessibles. Plus votre score tendra vers le plafond, mieux vous multiplierez vos chances. Un mauvais score peut, au mieux des cas, vous envoyer dans une université de rue.

Faire la demande du visa si nécessaire

Si votre projet d’étude va au-delà de 90 jours et que votre cursus sera de plus de 18 heures par semaine, vous devez penser à demander un visa de catégorie F-1. Les démarches pour la demande du visa se font en deux étapes que sont le remplissage d’un formulaire électronique DS-160 et l’entretien à l’ambassade des États-Unis.

Le remplissage d’un formulaire électronique DS-160

Vous allez devoir remplir une demande de visa non immigrant en ligne. Ce questionnaire de 140 questions vous demande des détails précis sur votre voyage. Vous avez intérêt à être véridique dans les informations que vous y donnez. Le cas échéant, votre demande sera purement rejetée. Une fois le formulaire validé, n’oubliez pas de noter le numéro à dix chiffres qui s’affiche en haut à droite de l’écran. C’est seulement grâce à celui-ci que vous pourrez revenir sur le formulaire à tout moment. Finalisez en payant les frais de visa.

L’entretien à l’ambassade des États-Unis

Après avoir finalisé votre demande, vous serez logiquement convié à une entrevue à l’ambassade, à une date et heure qui vous convient. Vous échangerez sur place avec un officier américain et aurez pour tâche de lui donner des raisons valables de vous délivrer le précieux sésame.

En vous rendant à l’ambassade, munissez-vous de :

  • La page de confirmation du formulaire de demande;
  • La preuve du paiement des frais de demande de visa ;
  • Le passeport en cours de validité que vous avez ;
  • La preuve de votre inscription dans une université américaine ;
  • La preuve du règlement de vos frais de formation;
  • La photo d’identité de moins de six mois avec des dimensions de 5 cm x 5 cm.

Que retenir ? Les États-Unis possèdent l’un des systèmes éducatifs les prestigieux du monde. Les diplômes que vous y ramènerez auront un poids important sur l’ensemble du globe. Faites les démarches nécessaires avec minutie pour augmenter vos chances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here